Escapade cévenole

Publié le par Georges

Qui dit CLUB, dit Sociétaire capable de prendre des initiatives pour organiser des virées hors de nos routes habituelles.

En cette dernière semaine d’Avril c’est Michel CHALVIDAL qui montre l’exemple : après avoir trouvé un centre d’hébergement sympa, il réussit à rassembler cinq acolytes pour aller parcourir les routes cévenoles pendant trois jours et, de surcroît, sous le soleil.

- Le centre d’hébergement se situait prés de St Hippolyte du Fort à La Gardiole. Un ancien domaine viticole transformé en Centre Montfortain où nous avons trouvé un accueil très sympa, des chambres confortables et des repas très complets…… tout pour réjouir des cyclos.
- Michel CHALVIDAL avait réussi à convaincre Jean-Paul JOLY, Hervé ODDES, Gilles VALETTE et Georges ASSEZAT pour cette belle aventure sur des routes….pas toujours faciles.
- Première après-midi consacrée à la découverte des contreforts des Cévennes, dans le secteur de Lasalle. Pour atteindre les 75 km Jean Paul a proposé une petite boucle supplémentaire qui restera mémorable de part la qualité de la chaussée tout juste utilisable par des VTTistes !!!
- Une deuxième journée tracée par Jean-Paul qui conduisait au cirque de Navacelle par les gorges de La Vis, avant de remonter sur le Larzac pour replonger au cirque de Vissec, puis remonter sur le causse avant de gagner la vallée de l’Hérault en passant par St Guilhem le Désert. Bilan = 175 km et un dénivelé certain.
- Pour la troisième journée, c’est un circuit de 150 km qui comporte une longue ascension en direction de l’Aigoual via le col du Lac et retour par le col du Minier avant un bon « tagada » pour rejoindre le gîte en évitant les grandes routes, et atteindre ainsi plus de 2 600m de dénivelé.

C’est parti pour 75 km à la découverte des Cévennes, devant l'accueil Montfortain.

C’est parti pour 75 km à la découverte des Cévennes, devant l'accueil Montfortain.

Le choix du parcours…………tout un poème !!!!

Le choix du parcours…………tout un poème !!!!

Premier col cévenole.

Premier col cévenole.

village de La Coste……..hé oui la route continue,  mais il n’était pas précisé que le port du VTT était fortement conseillé !!!

village de La Coste……..hé oui la route continue, mais il n’était pas précisé que le port du VTT était fortement conseillé !!!

une vue de la route dans sa partie la plus carrossable, il faut bien pouvoir tenir    l’appareil !!!

une vue de la route dans sa partie la plus carrossable, il faut bien pouvoir tenir l’appareil !!!

C’est Jean-Paul que le sort a choisi pour faire payer notre « arrogance » face à la voirie. Comme quoi il y a bien une justice !!!

C’est Jean-Paul que le sort a choisi pour faire payer notre « arrogance » face à la voirie. Comme quoi il y a bien une justice !!!

Jean-Paul sourit déjà à la pensée du circuit de 175 km qu’il a concocté pour le lendemain.

Jean-Paul sourit déjà à la pensée du circuit de 175 km qu’il a concocté pour le lendemain.

Eh oui …………il va falloir descendre au fond du cirque de Navacelle avant de remonter en face !!

Eh oui …………il va falloir descendre au fond du cirque de Navacelle avant de remonter en face !!

Le cirque de Navacelle vu lors de la remontée sur le causse du Larzac.

Le cirque de Navacelle vu lors de la remontée sur le causse du Larzac.

dans la remontée les lacets s’empilent avec des pentes qui flirtent souvent avec les 10%.

dans la remontée les lacets s’empilent avec des pentes qui flirtent souvent avec les 10%.

Ravitaillement à Blandas, sur le causse. Il ne fait pas très chaud, aussi le bar du village sera le bienvenu.

Ravitaillement à Blandas, sur le causse. Il ne fait pas très chaud, aussi le bar du village sera le bienvenu.

Redescente du causse vers la vallée de l’Hérault.

Redescente du causse vers la vallée de l’Hérault.

Arrêt à chaque belvédère.

Arrêt à chaque belvédère.

très beau village étape où le Coca frôle le prix du whisky !!

très beau village étape où le Coca frôle le prix du whisky !!

le célèbre platane planté en 1848.

le célèbre platane planté en 1848.

Le col du Lac situé au dessus de Sumène.

Le col du Lac situé au dessus de Sumène.

de très beaux ponts enjambent la rivière Hérault.

de très beaux ponts enjambent la rivière Hérault.

petite pause dans la montée vers l’Aigoual.

petite pause dans la montée vers l’Aigoual.

Nous sommes à l’altitude de Tarreyres

Nous sommes à l’altitude de Tarreyres

au col du Minier à 1264 m, qui est aussi situé à la ligne de partage des eaux.

au col du Minier à 1264 m, qui est aussi situé à la ligne de partage des eaux.

Belvédère du col de la Cravate. Comme quoi on ne pédale pas toujours le nez sur le bitume (quand il y en a ??)

Belvédère du col de la Cravate. Comme quoi on ne pédale pas toujours le nez sur le bitume (quand il y en a ??)

en arrivant sur Le Vigan on voit combien les routes ont souffert avec les pluies diluviennes de l’automne. On a tout de même pu passer.

en arrivant sur Le Vigan on voit combien les routes ont souffert avec les pluies diluviennes de l’automne. On a tout de même pu passer.

Quelque part entre Le Vigan et notre gîte sur un parcours « super tagada »

Quelque part entre Le Vigan et notre gîte sur un parcours « super tagada »

Dernier retour au gîte après 150 km cévenoles.Dernier retour au gîte après 150 km cévenoles.

Dernier retour au gîte après 150 km cévenoles.

Dernière soirée à l’Accueil Monfortain.

Dernière soirée à l’Accueil Monfortain.

Publié dans Randonnées

Commenter cet article

gilles 07/05/2015 22:36

Bravo les gars , une balade de rêve, de la convivialité , et des routes de muletier comme sait les découvrir Jean Paul , le vrai vélo plaisir , et un compte rendu superbe , magique le cirque de navacelle
quelques habitations , une grande pelouse , et il ne faut pas oublier le pain !!!!!!

Jean-Paul 07/05/2015 19:35

Rien que des bons moments et de la bonne humeur ! Je n'ai entendu personne se plaindre lorsque le bitume a laissé la place aux cailloux, sable et boue... à retenir que toutes les routes, même si elles s'appellent D 341 ne sont pas bonnes à prendre dans ces belles montagnes cévenoles !